Vous êtes dans la commune de Tanéné

Categorie : Entreprises locales

Titre de l'article :Journée porte ouverte

Mise en relations de producteurs et de fournisseurs d'intrants

GIE et Entrepreneur-es convié-e-s à la journée porte ouverte.

Boké, le 30 septembre 2021- Une journée porte ouverte s’est tenue à Boké dans la salle de conférence de la Préfecture. Elle a connu  la participation d’une cinquantaine de participants notamment  les autorités préfectorales, les services techniques déconcentrés, les  membres de groupements d’intérêt économiques (GIE) ; les fournisseurs d’intrants agricoles ainsi que des responsables des petites et moyennes entreprises (PME) encadrées par le projet AGCEDE. Cette journée visait essentiellement à mettre en relation les GIE/PME agricoles évoluant dans les filières maraîchères et rizicoles et ayant participé au processus  de test de production et de commercialisation du produit minimum viable (TPC/PMV) mis en place par le projet AGCEDE et les fournisseurs d’intrants agricoles agréés

L’objectif principal de l'activité était de mettre en place un circuit d’approvisionnement ou de distribution efficace, efficient et durable en intrants agricoles de qualité en faveur des GIE et PME dans les zones d’intervention du projet AGCEDE.

Fournisseurs d’intrants agricoles

L’occasion a également été mise à profit pour la remise officielle des subventions attribuées aux communes lauréates au titre de la deuxième édition de l’initiative Commune Amie des Femmes et des Jeunes (CAFeJ). A cet effet, les trois communes labellisées ont reçu chacune une subvention symbolique par ordre de mérite à savoir : La  communes rurale de Tanènè (première avec le label en or) a bénéficié d’une subvention de 21 000 000 GNF; la commune rurale de Kanfarandé (deuxième du classement avec le label en argent) a obtenu une subvention de 14 000 000 GNF et la commune rurale de Kamsar (troisième avec le label en bronze) a reçu une subvention de 7 000 000 GNF.

Remise du chèque au maire de la commune rurale de Tanènè (première commune CAFeJ) par Monsieur le Secrétaire Général des collectivités.

En effet, depuis 2017,  le projet AGCEDE a entamé un vaste programme de renforcement des capacités par le biais des formations techniques, organisationnelles et entrepreneuriales des jeunes et des femmes dans la préfecture de Boké. Ce programme a touché plus de 66 GIE bénéficiaires dont 83,33% (55 GIE) évoluant dans l’agriculture majoritairement dans le maraichage, la riziculture et la culture d’anacarde.

Remise du chèque au Maire de commune de Kanfarandé (deuxième commune CAFeJ) par Mme la Directrice Pays du CECI.

Ainsi, la journée porte ouverte permettait essentiellement de mettre en relation les GIE/PME agricoles évoluant dans les filières maraîchères et rizicoles et ayant participé au processus test de production et de commercialisation du produit minimum viable (TPC/PMV) mis en place par le projet avec les fournisseurs d’intrants agricoles.

Remise du chèque au Maire de la Commune de Kamsar (troisième commune CAFeJ) par le Mr le Responsable des Programmes CECI-Guinée.

Par ailleurs, le projet AGCEDE vise aussi à renforcer l'égalité entre les femmes et les hommes et l'inclusion des jeunes (EFHIJ), ainsi qu'à promouvoir la protection de l'environnement et l'approche de l'économie verte. Ces deux thématiques transversales sont intégrées dans les trois composantes du projet à savoir :

  • Amélioration de la gouvernance locale,
  • Croissance économique durable,
  • Partage de connaissances.

Ce  projet est financé par Affaires Mondiales Canada et mis en œuvre par un consortium constitué du Centre d’Etude et de Coopération Internationale et d’Entraide Universitaire Mondiale Canada (EUMC). Il opère depuis 2016 dans trois (3) pays de l’Afrique de l’ouest : Burkina, Ghana et Guinée et il vise à maximiser les retombées de l’exploitation minière en faveur des communautés, notamment les jeunes et les femmes.

A la fin de cette journée  d’échanges et de partages, les résultats suivants étaient attendus :

  • Un répertoire des fournisseurs d’intrants est créé ;
  • Des liens d’affaires sont établis entre fournisseurs et acheteurs d’intrants agricoles ;
  • Des opérations commerciales sont effectuées à moindre coût entre fournisseurs et acheteurs ; 
  • Les représentants des GIE et les entrepreneurs agricoles sont mieux informés sur les intrants : catégories, types, avantages, inconvénients, mode sécurisé d’utilisation, comment distinguer les bons des mauvais intrants, et autres enjeux;
  • Des échantillons des principales spéculations pratiquées sont distribués avec les instructions techniques aux GIE et les entrepreneurs agricoles pour des tests sur les parcelles de démonstration ;
  • Les fournisseurs et les producteurs établissent un circuit d’approvisionnement en intrants ;
  • Les producteurs agricoles connaissent le processus de préparation des solutions pesticides à base des matières locales et ou naturelles sans effets sur la santé des utilisateurs.

Cette rencontre s’est soldée par des expressions de satisfactions de la part des participants et participantes pour la qualité des services reçus.