Bienvenue dans la commune de Kamsar

Présentation de la commune de Kamsar

Kamsar, qu’on appelait  autrefois Kamtshal, est devenu un important pôle d’attraction en Guinée. Cette sous-préfecture, où se trouve le siège de la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) comporte tant d’articulations qu’elle atteint des dimensions internationales.

 

Fondée vers 1760 par Bakranda et Thomet Camara, Kamsar qui était en 1959 un poste administratif est devenu une sous-préfecture en 1962, puis une Commune rurale (CR) en 1992.

Située à 35 km au sud-ouest de la préfecture de Boké, la CRD de Kamsar est limitée au Nord par le Rio Nunez et la sous-préfecture de Kanfarandé, au sud par la sous-préfecture de Bintimodia, à l’est par la sous-préfecture de Kolaboui et à l’ouest par l’Océan Atlantique. Elle couvre une superficie de 472 km2.

La CRD de Kamsar a une température très élevée avec alternance de deux (2) saisons : la saison pluvieuse de Juin à Novembre et la saison sèche de novembre à mai. Les vents dominants y sont la mousson, qui souffle de la mer vers la terre, la brise marine et l’harmattan, qui sévit légèrement de janvier à mars.

 

Le relief est constitué essentiellement de plaines basses, alluviales et hydro morphes, sillonnées par un réseau hydrographique très dense, propices à la riziculture et à l’arboriculture. Le climat, de type sub-tropical est rendu moins rigoureux en raison de l’influence de la mer. Les températures varient entre 20°C et 35°C.

 

La CRD de Kamsar, présente deux aspects complètements distincts: la terre ferme formant une presqu’île qui s’étend de Kamakouloun jusqu’au port et les îles (Taîgbé, Kouffin, Binari, M’Bottini) dominées toutes par la plaine de Kapatchez. Elle compte plus de 356 200 habitants, dont 171 195  hommes et 185 005  femmes.

 

La population est en pleine croissance en raison de l’ouverture des ports, de l’installation de l’usine CBG et de la multiplication des marchés. Elle se compose essentiellement de Baga, Soussou, Nalous, Peulhs, Diakankés, Mikhiforés, Landoumas et d’expatriés au service des sociétés, projets et ONG en activités à Kamsar. La langue dominante est le soussou.

 

Les activités socio-économiques traditionnelles sont en étroite relation avec la composition ethnique de la population. Ainsi les Bagas ont la maîtrise de la riziculture en zone mangrove et, en outre, sont d’excellents artistes (sculpture notamment), les Soussous plutôt pêcheurs, alors que les Diakhankés sont commerçants et les peuls éleveurs et commerçants.

 

Voir le PDL 2018-2022 de Kamsar pour plus de détails. Administré par Soumah et Bangoura

 

Carte de la commune de :Kamsar

Carte de la CR de Kamsar